Semaine de Renaissance du Sacré

Avec Corinne Lebrat & Yvan Poirier

(Les hautes Laurentides, près de St-Sauveur)

Le programme de la semaine

et toutes les infos s'y affairant

Tous ces modules peuvent être pris séparément. 

  • Conférence + Soin dépendance de déprogrammation cellulaire
  • Conférence + soin "le sacré de l'enfantement"
  • Célébration avec Corinne et Yvan (sur place)
  • Soin de groupe en salle, et en vidéo
  • Conférence + soins animaux (en ligne seulement)

Plus d'infos

sur les conférences et soins

Soin sur les dépendances

Par Corinne Lebrat

 

L'addiction, ou dépendance, est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire.

Le terme d'addiction exprime une absence d'indépendance et de liberté, donc un esclavage.

Qu’en est-il en réalité ?

 

Qu’est ce qui fait que l’on soit esclave de telle ou telle dépendance...?

 

Les possibilités sont aussi nombreuses que nous le sommes, même si, il y a des catégories :

  • Le tabac
  • L’alcool
  • La drogue 

Sont peut-être les plus connus,

 

Mais aussi :

  • L’alimentation
  • L’affectif
  • Les jeux
  • La nourriture
  • Le sucre
  • Et tellement d’autres 

J’ai pu lire pour cet article des choses sur le net qui m’ont fait froid dans le dos, alors je vais vous parler de ce que moi j’ai pu voir sur ce sujet en 30 ans de soins.

La dépendance ou addiction, c’est la même chose, je suis d’accord avec ce qui est dit plus haut, mais l’origine est toujours la même :

« Le besoin d’être et/ou de se rassurer »

 

En énergétique il faut, comme vous le verrez, juste trouver LA cause de ce qui provoque ce besoin de se rassurer.

Elle ôtée, on peut enfin parler de sevrage.

Le soin sur les dépendances en auriculothérapie se passe en deux parties :

  • - Un premier jour avec une pose de graines de vaccaria dans l’oreille droite (si vous êtes droitier)

Nous évaluons ensemble les points organes à stimuler, selon la dépendance.

 

  • Un deuxième jour, 3 jours après pour l’oreille gauche.

Une pose d’aimants est aussi envisageable si besoin.

 

Ici, je vous propose un soin énergétique dans le but de corriger les mémoires cellulaires qui alimentent la dépendance.

Atout non négligeable, il sera enregistré, vous pourrez ainsi le faire et refaire autant que besoin, il sera une aide précieuse pour les jours suivants.

De plus Yvan Poirier nous présentera une conférence sur ce sujet, mais Yvan étant le personnage qu’il est ce ne sera pas juste une conférence qui très souvent nous culpabilise et décourage.

Non, le travail d’Yvan est un enseignement pour les cellules, il pénètre et informe au plus profond de la matière. C’est, nous pouvons le dire sans hésiter, UN SOIN par le son/vibration.

Il va de soi que les personnes qui souhaitent faire ce soin, se doivent motivées car la volonté est avant tout la clé.

La pose des graines ainsi que le soin ne sont que des aides, certes efficaces, mais qui ne sont pas là pour vous forcer, juste vous accompagner dans votre désir de vous libérer. Elles n’iront pas au-delà de votre volonté.

Suite à la pose des graines, les goûts peuvent changer un peu, sensibilité au sucre, le vin peut avoir un goût différent, les odeurs peuvent aussi être plus ou moins dérangeantes. Mais cela est normal, un peu comme quand on arrête de fumer. Au final tout rentre dans l’ordre.

 

Je vous invite à regarder sur le net : 

« L’auriculothérapie pour les dépendances »

 

Pour plus de détails.

 

Corinne Lebrat 

Conférence : Les dépendances

Par Yvan Poirier

 

 

Que vous ayez des tendances qui vous rendent dépendants, soit au tabac, à l’alcool, la drogue ou à des médicaments ou simplement de dépendre des personnes dépendantes affectives ou autres types de dépendances, nous vous convions à essayer de comprendre les tenants et aboutissants.

 

 

Les articles d'Yvan Poirier n'engage que lui et sont à consulter sur le site de la Presse Galactique.

 


Soin : Le Sacré de l'Enfantement

Par Corinne Lebrat

 

Comment avons-nous pu oublier ça ?

 

Faire un enfant :

  • Tous les parents qui ont désiré plus que tout avoir un enfant. 
  • Tous les parents pour qui l’arrivée de leur enfant ne s’est pas faite aussi rapidement que souhaitée,
  • Tous les parents qui ne connaîtront pas la fabuleuse aventure de la grossesse,

savent ce que le sacré de l’enfantement veut dire.

 

Et pourtant, désirer un enfant, la grossesse, l’accouchement sont des actes tellement banalisés.

Alors que c’est l’acte le plus sacré de la vie de l’homme, de cet acte découle l’humanité entière, le demain, le à-venir.

Nous vivons aujourd’hui des périodes de grands changements, retrouverons-nous ce précieux cadeau qui nous est donné ?

 

Car enfin, c’est tout de même :

Le pouvoir de donner la vie !

 

C’est notre pouvoir divin qui s’exprime ici !

 

Nous sommes les premiers à dire :

  • Qu’il ne peut pas y avoir de Dieu avec toutes les horreurs que ce monde vit.
  • Que si Dieu existait, il était bien dur, qu’il ne fait rien pour la souffrance du monde.
  • Qu’il n’a pas de cœur (le comble) qu’il ne fait rien pour nos bobos.
  • Et puis, et puis, pour les animaux, les tornades, séismes, les malades et maladies, les morts, etc.

Mais est-ce son rôle ?

Et nous que faisons-nous de ce précieux don ?

Ny a-t-il pas un peu de notre responsabilité dans tout ça ?

Bien sûr, je ne viens pas vous faire un article sur l’existence de Dieu, ni même défendre sa cause (il n’a pas besoin de moi), mais sur ce pouvoir formidable qu’il nous a donné et de ce que nous en avons fait.

 

Aujourd’hui on n’accueille pas un enfant, on fait un enfant, dans ces quelques mots tout est dit.

Cette vie qui vient dans cet enfant est une âme, un être de lumière qui descend pour venir accomplir quelque chose pour le bien-être et l’avancement de l’humanité.

Comment l’accueillons-nous ? 

Comment lui enseigne-t’on le comment bien vivre sur cette terre ?

N’avez-vous pas remarqué des petits enfants avec des gestes, mots qui vous donnent l’impression qu’ils ont déjà été de ce monde ?

Bien-sûr que si, et je vous donne un exemple pour ceux qui doutent :

Un jour, alors que notre petite fille de deux ans trouve une pièce, elle nous regarde dans les yeux, nous défiant de ne pas la lui prendre. Elle court chercher son petit mouchoir, et y enveloppe sa trouvaille avec une rapidité incroyable et fourre le tout dans sa chemise.

Mon mari et moi-même  restons "scotchés", avec l’impression d’avoir une petite vieille devant nous qui cachait ses quelques sous.

Cette impression a été plusieurs fois renforcée, lorsque par exemple elle nous raconte :

« Lorsque j’étais grande, dans ma ferme il y avait des vaches et des poules, j’avais aussi des lapins et un cochon. » « On coupait pas l’herbe comme ça nous ». Quand son père passait la tondeuse.

Etonnant non ?

Mais je sais que toutes les personnes qui ont des enfants, connaissent ces choses-là.

J’ai eu l’occasion d’entendre des témoignages bien plus étonnants, mais je préfère qu’ils viennent de vous.

Alors où est notre responsabilité dans tout ça ? 

Accueillons-nous ces âmes comme une continuité de ce qu’elles sont ? 

Je crois bien malheureusement que non, nous essayons à chaque renaissance de reformater et nous nous étonnons que nous n’avancons pas.

Nous nous étonnons de nous voir avec autant de mémoires, de couches à enlever.

En fait, il y a une exception dans ce monde, il existe une seule continuité, en tout cas connue, le Dalaï Lama, je ne ferais pas de commentaire, vous connaissez tous l’histoire.

Mais quand même, un sur quelques 7-8 milliards de personnes ?

 

Tout cela pour vous faire prendre conscience que l’enfantement est un acte sacré, je me propose de faire avec mon ami Yvan Poirier une conférence et un soin Energétique de déprogrammation cellulaire dans le but de retrouver, non seulement cet acte sacré, mais aussi le sens de l’accueil pour ces âmes qui nous accordent ce bonheur, les écouter, éviter de les reformater avec nos propres blocages, leur apporter les meilleurs enseignements pour qu’elles deviennent au plus tôt autonomes. 

Ne pas leur enseigner la peur, le devoir et les obligations envers ……

Mais juste leur donner ce que Dieu nous donne :

 

L’AMOUR

 

L’amour sans jugement, sans attente, sans devoir, l’amour inconditionnel, libre, gratuit.

Leur enseigner dès leur plus jeune âge, la responsabilité et les conséquences de leurs actes.

Les observer pour comprendre leurs fonctionnements car nous sommes tous uniques et plus vite nous connaissons nos enfants, mieux nous pouvons les comprendre, sentir lorsque quelque chose ne va pas, leurs proposer de faire et ne pas faire à leur place, etc.

 

Si nous remettons le sacré à sa place, nous aurons une autre relation avec nos enfants et nous évoluerons avec eux plus vite et facilement.

 

A tous les parents, enfants, grand-parents et autres, je vous donne rendez-vous

le 30 novembre 13h (heure Canadienne) et 19h (heure Française)

 

Corinne Lebrat

Conférence : les femmes ont perdu le sacré de l'enfantement

Par Yvan Poirier

 

Au cours de cette conférence, je vous parlerai des mécanismes où les femmes ont été enfermées face à l’enfantement pendant des milliers d’années, et de l’autorité morale des hommes qui n’a pas aidé à cette reconnaissance de l’enfantement sacré.

 

 

 

Les articles d'yvan Poirier n'engage que lui et sont à consulter sur le site de la Presse Galactique.


Soin de groupe en salle

Par Corinne Lebrat

 

Soin Déprogrammation cellulaire

 

Dès notre conception, s’enregistrent dans notre corps des conditionnements. Par l’intermédiaire des expériences vécues, mais aussi par l’influence qu’a sur nous notre environnement, notre culture, des d’informations qui ne sont que des croyances et des conditionnements se mémorisant dans nos cellules.

Le plus souvent, ces mémoires sont bien malheureusement inconscientes.

Nous pouvons dans certains cas retrouver des mémoires plus anciennes remontant à d’autres vies. Il faut ici pouvoir concevoir l’existence d’une âme, au-delà de notre corps physique qui se poserait en quelque sorte comme notre véhicule d’incarnation. 

Certains scientifiques s’avancent même à dire que la mémoire cellulaire régit inconsciemment la vie de tout individu dans le but ultime de le compléter, par la prise de conscience de ses expériences passées. 

Quelques instituts de recherches européens se sont déjà lancés dans des études plus approfondies sur le sujet.

(Source du net)

Je suis complètement d’accord avec cela, mais bien plus encore.

Lors des soins que je pratique en cabinet, j’ai eu l’occasion de voir et de résoudre tellement de situations que je m’étonne que le sujet finalement soit si peu pris en considération.

Que ce soit :

  • Pour les douleurs post opératoires,
  • Les membres fantômes,
  • Les douleurs en générale,
  • Même les douleurs après l’arrachage d’une dent, etc.

Les effets sont IMMÉDIATS. 

 

Il ne s’agit là que de mémoires de traumatismes aux cellules, plus vite on les travaille, plus vite elles partent.

Sans parler des mémoires de vies antérieures, il faut ici pouvoir concevoir l’existence d’une âme au-delà de notre corps physique qui se poserait comme véhicule d’incarnation. 

Je comprends que vous doutiez et pourtant nous portons dans nos cellules toutes les infos depuis le début du monde, c’est grâce à cela que je vous peux vous proposer les soins « Agir pour la liberté ». 

Voir le détail sur le site : corinnelebrat.jimdo.com

Mais lorsque l’on comprend la médecine énergétique, tout devient évident.

Pour faire simple et en deux (trois) mots :

L’énergie arrive par le sommet de la tête, le coronal 7ème chakra ou Sahasrara. Elle est ensuite distribuée par le cerveau aux organes principaux, va jusqu’au sol par le bas du corps, 1er chakra ou Mooladhara chakra, où les tensions sont évacuées et remontent ensuite vers le haut.

C’est aussi simple que ça.

Alors qu’est-ce qui ne vas pas ?

Et bien si vous avez quelques mémoires conscientes ou inconscientes, le cerveau qui n’est qu’un exécutant, un fabuleux exécutant certes, mais un exécutant, va donner plus ou moins d’énergie à tel ou tel organe selon la ou plutôt les mémoires.

De là vous pouvez comprendre qu’un organe qui n’a pas « sa dose » d’énergie va montrer des signes de manque.

Au début c’est plutôt des états d’être, tristesses, agacements, soucis, etc.

Et puis ça se corse, la tristesse est chronique, les agacements deviennent des coups de colère, les soucis deviennent obsessionnels.

Mais comme nous ne connaissons pas tout ça et bien nous nous soulageons avec un peu d’allopathie, et les chose montant d'un cran de plus.

Le corps est un témoin et lorsqu'on ne l’écoute pas il s’exprime.

Alors les douleurs vont apparaître, une fragilité aux maladies bénignes, puis chroniques, les accidents de parcours, manquer sa bouche pour manger ou boire, régurgiter, oublier, se retrouver mouiller, problèmes d’érections, de libido, etc.

Tout, mais alors tout y passe pour nous interpeller, mais nous ne savons toujours pas mieux.

Alors ?

Et bien ça fait le bonheur des labos et de leurs investisseurs.

Ce papier est là pour vous donner le détail du soin que j’aurai le plaisir de proposer au Canada le Dimanche 3 décembre (14h (heure du Canada)- lieu de salle à préciser

Dans une grande salle, nous ferons un soin de groupe comme il m’est habitude de faire en France.

Je prendrai le temps de vous expliquer tout au long du soin, ce que je vois et ressens. Je passerai auprès de chacun de vous, je vous dirai tout ce que je perçois, vois et fais, et vous préciserai bien sûr si nous sommes accompagnés.

 

Dans le plaisir de vous y retrouver,

 

Corinne Lebrat


Soins animaux

Par Corinne Lebrat

La maltraitance aux animaux

 

Je pourrais vous mettre des liens direct sur des vidéos malheureusement réelles, toutes plus horribles les unes que les autres, des articles nous informant de ces maltraitances dans tout les domaines que ce soit à l’abattoir, dans des élevages, mais aussi chez des particuliers, pour les recherches en laboratoires, etc. 

 

Des témoignages que l’on a du mal à croire tant ce qui est dit est inhumain. Souvent ces articles sont écrits par de vrais témoins qui essaient désespérément d’informer le peuple, ils n’en ressortent jamais indemnes, des images sont gravées à vie dans leur esprit.

 

Et nous avec notre "chienchien" ou "chatounet" complètement intégré à la famille que faisons-nous ?

Nous ne voulons pas savoir, peut-être pour compenser, nous les suralimentons et les coupons de leur véritable nature.

 

Mais malheureusement ça n’arrête pas l’orgie.

 

Alors amis du net, je m’associe encore une fois avec Yvan Poirier pour vous proposer un soin du style « agir pour la liberté » pour remonter dans le temps et aller voir ou se trouve ce besoin de

 

violence/domination/destruction

 

Tuer un animal pour se nourrir fait partie de l’histoire de l’humanité, mais ce qui était valable il y a trois millions d’année ne l’est plus aujourd’hui.

Le nombre d’êtres humains et le nombre d’animaux n’était pas le même, l’homme agissait pour se défendre ou se nourrir et cela lui demandait beaucoup d’énergie.

Aujourd’hui on passe au supermarché et certains enfants en ville ne savent même pas d’ou vient le lait qu’ils boivent ou les nuggets dans leur assiette. Je suis un peu extrême, mais si nous devions tuer de nos mains l’animal qui nous donne la viande que nous mangeons, je pense que le nombre de végétariens augmenterait en flèche. 

Alors que peux faire un soin énergétique ici, de plus sur la programmation de l’être dans le temps ?

 

Changer nos consciences

 

Changer ces mémoires qui nous empêchent de changer nos comportements alimentaires d’abord, puis de peur et ensuite, instaurer une relation d’amour de confiance de respect. 

L’animal pour l’homme préhistorique était une menace permanente. Il devait le dominer, le tuer : soit pour le manger, soit pour sa survie, car sinon il aurait été dévoré à son tour.

Bien-sûr, il ne faisait que se protéger à l’époque, mais la mémoire, cette mémoire est encore en notre corps comme beaucoup d’autres de nos comportements qui aujourd’hui ne sont plus d’actualité.

Nous n’en avons pas conscience, elles font partie de nous jusqu'au moment où nous nous se rendons compte qu’elles ne servent plus à rien, qu’elles nous détruisent, ou détruisent notre environnement. 

Nous ne sommes plus en harmonie avec, il est donc temps de les déprogrammer.

C ‘est le moment, c’est maintenant, notre univers présent ne nous donne que des solutions. Regardons-les sous un autre angle.

Certains mangeurs de viande trouvent cela absurde ?  Ne se sentent pas encore prêt à se sevrer ?

Mais le faut-il ?

Ici en France nous sommes envahis par les sangliers, ils viennent jusque dans les villages, voire petites villes et font des dégâts immenses dans les cultures.

Il faut réguler ça. Dans d’autres pays ce sont les lièvres, dans d’autres encore les kangourous et je suis sûre qu’ils y en a d’autres encore. 

Alors ? 

Si nous baissons notre consommation  de viande (ce qui fera de toutes façons un bien fou à nos articulations, pancréas, foie, système immunitaire, etc.), la remettons à sa place comme quelque chose de rare, d’unique, ce qui est le cas, tout devient possible.

 

Alors me direz vous, mais c’est horrible, elle propose de ne plus tuer, pour tuer autrement ?

 

Non, mais je reste lucide, mon article et le soin que je propose est sur la maltraitance aux animaux. Un animal qui aura passé sa vie dans la forêt, ce sera reproduit en total liberté, ne souffre pas, à nous de faire que sa vie donnée le soit fait dignement.

 

Pour changer les consciences, je vous donne rendez-vous le 5 décembre - 13h (heure canada) - lieu de salle à préciser.

 

Yvan Poirier poursuivra avec une conférence sur : Les animaux et leur rôle si intelligent.

 

Une goutte d’eau au jardin ne change rien, mais une bonne averse apporte l’abondance.

 

Dans la joie du changement, 

 

Corinne Lebrat

Conférence : Les animaux et leur rôle si intelligent

Par Yvan Poirier

 

Lors de cette conférence, il me fera grandement plaisir de vous expliquer les raisons profondes qui permettent de réaliser l’importance que représentent nos animaux de compagnie qui va bien au-delà de l’animal dans sa forme.

 

 

Les articles d'yvan Poirier n'engage que lui et sont à consulter sur le site de la Presse Galactique.