Mercredi 31 Oct. 20h

Soin par fonction

Rate d'hiver/Poumon

 

 

 

La Rate d’hiver sera associée cette fois-ci au poumon.

 

ENCORE le poumon me direz vous ?

 

Eh bien oui, reçu en canalisation le 12 septembre 2017.

Pourquoi avons-nous besoin de travailler nos poumons ?

Je pense que nous le découvrirons le jour du soin le : 

 

Le Mercredi 31 octobre.

 

En attendant, quel rapport avec le poumon et la rate ?

Il est tellement évident !

Vous connaissez tous la Rate maintenant, vous savez que c’est un organe que l’on retrouve 4 fois dans l’année, qu’elle sert de transport, qu’elle nous aide à passer d’une saison à l’autre.

La Rate que nous allons travailler, est la rate d’hiver, elle nous permettra de passer du Poumon au Rein. 

Tiens donc ?

Après un soin « Ricochet » sur la sphère pulmonaire », les soins de saison « poumon », voilà qu’on prolonge avec le soin de la Rate/poumon ?

Devons-nous comprendre que nos poumons ne vont pas bien ?

La rate est l’organe du souci, les soucis englobent les états émotifs comme : 

  • L’anxiété, 
  • Les pensées obsessives, 
  • Les inquiétudes persistantes, 
  • Le surmenage intellectuel, 
  • Les sentiments d'impuissance, etc.

L'excès de soucis inclut l'excès de pensées, tous deux très communs dans notre société occidentale.

Si le déséquilibre d'un Organe peut perturber les émotions, l'inverse est aussi vrai. La médecine énergétique considère que vivre des émotions est normal et important, et qu'elles font partie de la sphère habituelle d'activité du mental. Par contre, bloquer l'expression d'une émotion, ou au contraire, la vivre avec une intensité excessive ou sur une période anormalement longue, risque de déséquilibrer l'Organe qui lui est associé et de créer une pathologie physique.

Quel rapport avec le Poumon ?

Par exemple :

Si une femme vit le deuil de son mari, il est normal qu'elle soit triste et qu'elle pleure. Par contre, si après plusieurs années, elle est encore extrêmement triste et qu'elle pleure à la moindre évocation de l'image de cet homme, il s'agit d'une émotion vécue sur une trop longue période, le deuil n’est pas fait. 

La tristesse étant au Poumon, elle pourrait occasionner des soupirs, mais aussi de l’asthme, des bronchites, et toutes pathologies associées aux poumons.

Mais ce n’est pas fini, cette femme ne sera pas tranquille, en paix n’ayant pas fait ce deuil, donc les problèmes de Rate et de poumons vont s’accumuler.

La rate est du chakra III, la non digestion de la situation émotionnelle, toute la sphère digestive risque de se manifester, foi, pancréas, estomac, et rate bien-sûr. 

Le poumon est du chakra IV, ici c’est la tristesse qui va envahir la joie du cœur, l’éteindre et les pathologies cœur vont apparaître en plus. 

Le poumon n’assurera plus sa fonction d’activation du Qi et notre exemple va perdre le gout de la vie, voire sombrer dans une dépression.

Revenons à notre soin, ok mais pourquoi encore du poumon nous l’avons travaillé plusieurs fois ces temps derniers ?

Si cela est venu en canalisation, c’est parce-que nous sommes dans une période de grands changements et d’intégration de qui nous sommes réellement (corps d’Êtreté).

Et qui s’occupe du transport dans le corps, la rate.

Et qui active le mouvement dans le corps, le poumon.

Je pense que cela répond à la question.

Nous avons une chance extraordinaire d’être accompagné et guidé comme nous le sommes.

 

Dans la joie de vivre avec vous ces instants de grands changements de conscience consciemment.

 

Corinne Lebrat

 

Rappel sur la rate d'hiver (classique) et comment bien la soigner...