Mercredi 14 juin - 20 h

Soin Ricochet

Les effets secondaires, déprogrammation des vaccins

 

 

 

 

Les vaccins :

Que dire, que dire ?

Il y aurait tellement de choses à dire, cet entêtement de l’Etat, cette non-information sur les effets réels des vaccins, ces intérêts cachés des plus influents.

Cette peur de la maladie, mort, entretenues par ????

Cette maîtrise de l’homme sur l’être.

La maladie est indispensable au petit d’homme, il prend ainsi conscience de son véhicule/corps pour mieux le maîtriser tout au long de sa vie.

Le Livre de Bruno Répetto « Bienheureuse maladie » vous en dira plus.

Je vous le conseille, vous découvrirez ainsi que notre corps témoin passe des étapes des plus importantes lors de nos périodes « maladies » et cela dès notre naissance.

 

Petit rappel :

À la naissance, le système nerveux, et particulièrement le cerveau, de l’être humain est nettement moins développé que chez les autres primates. Sa maturation se fera plutôt pendant les premières années de vie. En effet, la plupart des neurones ne sont pas encore reliés les uns aux autres lorsque l’enfant vient au monde. C’est en réponse aux stimulations provenant de son environnement que les neurones se connecteront. Cette connexion entre deux neurones s’appelle une synapse.

Durant cette période, les synapses continuent donc à évoluer, et de nouveaux réseaux de neurones sont créés. Lorsque l’enfant fait de nouvelles découvertes, des connexions se forment, d’autres se renforcent, d’autres s’affaiblissent et certaines disparaissent. L’efficacité des synapses est donc influencée par les informations qui sont reçues par le cerveau. 

Nous devrions donc à cette période être des parents plus que présent et accompagner nos petits dans l’amour et la confiance pour en faire un jour des personnes accomplies, responsables, épanouies.

Et pourtant : 

Ensemble, cinq familles demandent des comptes aux laboratoires GSK, Pfizer, et Sanofi. Elles attendent de la justice la reconnaissance des effets secondaires des vaccins et une indemnisation pour leurs enfants aujourd’hui handicapés. Me Hartemann, leur avocat, a plaidé leurs dossiers, vendredi dernier, devant le Tribunal de Bobigny.

Je ne souhaite pas afficher les témoignages de bébés morts par des suites de vaccins, vous en trouverez malheureusement trop sur le net.

 

Alors que l’on sait :

Dr Joseph MERCOLA

Les vaccinations sont particulièrement neurotoxiques. Elles ont été associées à de nombreux troubles neurologiques, comme des encéphalopathies, l’épilepsie, les convulsions, l’autisme, la déficience mentale, la dépression, l’anxiété, les troubles du système nerveux central, la paralysie, le Syndrome de Guillain-Barré, la surdité, la cécité, le trouble du déficit de l’attention et la mort subite du nourrisson (MSN). Les troubles neurologiques associés aux vaccinations sont divers et nombreux. Les vaccinations abaissent les niveaux de QI et contribuent à créer des troubles mentaux, ainsi que les maladies neurologiques énumérées plus bas.

 

La relation entre vaccinations, encéphalopathies et maladies neurologiques ont fait leur apparition dans les revues médicales depuis l’avènement des programmes de vaccination de masse. L’autisme était inconnu avant la vaccination et s’est développé très parallèlement aux vaccinations de masse. Le trouble du déficit de l’attention et les troubles de l’apprentissage chez les enfants sont attribués aux vaccinations de l’enfance, de même que les convulsions, les paralysies et l’épilepsie. Les lésions cérébrales constituent de loin un des effets secondaires graves le plus fréquemment associé à la vaccination, bien que leur nombre exact ne soit pas toujours fidèlement rapporté.

 

Troubles neurologiques induits par les vaccinations :

 

Encéphalite

Ataxie/apraxie

Retard de développement

Méningite/Paralysie

Polio paralytique

Syndrome de Guillain-Barré

Lupus

Hyperactivité – Trouble de l’apprentissage

Maladies démyélinisantes

Maladies auto-immunes, épilepsie

Convulsions

Cécité

Surdité

Mort subite du nourrisson

Confusion mentale – Abaissement du QI

Tumeurs cérébrales (SV-40)

 

La liste qui provient de différentes sources n’est pas exhaustive.

Et encore :

En bref

Le premier vaccin contre l’hépatite B est découvert en 1976. Celui-ci va par la suite connaître plusieurs évolutions. Il est commercialisé pour la première fois en 1981. Il faudra néanmoins attendre 1989 pour voir se mettre en place la version définitive du vaccin. La vaccination contre l’hépatite B n’est pas obligatoire sauf pour les professionnels de santé depuis 1991, mais elle est néanmoins vivement recommandée. Ainsi le gouvernement a lancé en 1994 un grande campagne de vaccination à destination des nourrissons et des adolescents (vaccination réalisée dans le cadre du collège). Dans les années qui suivent, la multiplication des injections et l’apparition des premiers cas de SEP lancent alors la polémique. En 1998, le gouvernement décide donc d’interrompre la vaccination dans les collèges. La vaccination provoque de nombreux effets secondaires de gravité et de fréquence très variables. Si la plupart sont parfaitement bénins, certains autres peuvent s’avérer beaucoup plus graves bien que la relation causale avec le vaccin n’ait pas toujours été établie.

 

Le comble :

Il nous paraît important de rappeler ici qu’un document confidentiel de la firme GSK sur son vaccin Infanrix hexa liste plus de 800 effets secondaires possibles, pouvant affecter tous les systèmes du corps, y compris le cœur et les poumons avec des effets.

 

Et pourtant aujourd’hui :

Calendrier de vaccination

Bébé (0 à 18 mois)

 

Enfant et adolescent

 

Le vaccin a l’effet d’un tsunami, une bombe nucléaire dans le corps de nos enfants,  

 

Je n’ai pas la possibilité de m’opposer à cela, mais je suis maman de 5 enfants, dont un autiste après un vaccin imposé.

Alors à ma façon je vous propose de déprogrammer les effets de ces vaccins, ça a marché pour les cartes d’identité, bleus, maladie, alors pourquoi ne pas tenter sur ce sujet ?

J’y rassemblerai toutes mes compétences, mes qualités, mais surtout ma confiance en l’Univers qui me guide vers ce soin.

Parents je compte sur votre coopération pour observer, surveiller, accompagner vos enfants dans ce soin.

Ils sont le à venir, le demain des miens, alors je suis responsable et vous invite

 

Le Mercredi 14 juin - 20h

au Soin Ricochet : Les Vaccins, et leur déprogrammation.

 

Pas besoin de réveiller vos petits, ni de les mettre devant l’écran, non, les inscrire suffit, vous pourrez aussi les jours qui suivent leur repasser de temps en temps la vidéo pour que le soin continue son travail.

Voilà, bien à vous dans l’amour de notre prochain.

 

 

Corinne Lebrat